MONDIALISME

N’étant que Chrétien, je renvois à Lucien Cerise pour certains détails judéo-maçonniques  :
https://www.egaliteetreconciliation.fr/Lucien-Cerise-Histoire-du-supremacisme-blanc-partie-1-4-51287.html

Sur le thème de l’Unification Universaliste, ou COSMOPOLITISME au sens originel non métissé du terme ( le métissage est conçu comme un moyen de l’imposer), c’est un thème d’origine grecque, sans doute pythagoricienne et certainement stoïcienne, puis chrétienne ( à travers le Platonisme ), un serpent de mer  qui remonte dans les faits historiques  à l’EMPIRE d’Alexandre le Grand.

Pour ce qui est du Christianisme, citons : Yahvé (ancienne Loi actualisée dans la nouvelle Alliance au moment, désespéré pour le Mosaïsme, de la Crucifixion du Messiah Jesus (le Royaume des Cieux) : Eloi, Eloi, lama sa bachtani ?, puis l’Ecclesia CATHOLIKA des Apôtres, puis St Augustin (Cité de Dieu), Roger Bacon (respublica fidelium), Dante (De Monarchia), Nicolas de Cues (De pace fidei) , Campanella ( La Cité du Soleil ), puis des Protestants (Henri IV, Leibniz…) et naturellement de la Judéo-Maçonnerie, liée ou désunie.

On trouve également ce projet en Chine, sans filiation avec les précédents, mais compte tenu des circonstances, cela vaut d’être signalé et de rester alerte et non complaisant avec le Dragon Rouge.

Publicités

Kalam ou la Cause Première d’Aristote

#KALAM #ARISTOTE #DIEU #CAUSE #PREMIERE
L’ #argument du Kalam est-il valide ? par ERIC #BASILLAISSite : https://ericbasillais.wordpress.com/pdf-a-telecharger/

Les #preuves « #physiques » sont toujours plus problématiques que la #Preuve #Ontologique car elles partent du #Cosmos dont les #règles , les seules qui soient #mesurables , ne sont pas celles des #Anges, ni celles -si on se réfère aux #pouvoirs #surnaturels de #Jésus – du #Royaume des #Cieux ( #Eschaton #Basileia).

Bien souvent on tombe sur la question du #Temps, qui est une question interne au Cosmos. #Raison pour laquelle seul le #Père sait et, ce qui est étonnant : pas même les Anges ni le #Fils ne savent ni le jour ni l’heure de la #Parousie…

Donc, je conseille plutôt la Preuve Ontologique sur laquelle il y a du nouveau et qui ne repose que sur la #Logique, pas sur les #mesures ou les #expériences, fussent-elles de #pensée.

Mais, puisqu’il s’agit du #Temps, essayons d’en dire quelque chose :
la notion d’ #infini #mathématique renvoie à la notion d’ #Ordinal. Or cette notion d’Ordinal, entrevue naïvement ici comme une #série #totalement #ordonnée de #causes et de #conséquences (et c’était déjà le point de vue d’ #Aristote en effet), ne tient pas pour plusieurs raisons :

1/ la notion de #cofacteurs, de causes multiples qui en se croisant donnent une conséquence singulière : comment remonter les causes linéairement dans ce cas ? Impossible en effet. Exemple : la pousse de l’herbe a plusieurs causes : la lumière, l’eau etc…

2/ On montre , non seulement que les causes ne forment pas une série totalement ordonnée , mais pas même un #Ordinal quelconque. Cela veut dire qu’elles sont une #multitude SANS #NOMBRE, SANS #CARDINAL , pas même un « #infini » #mathématique quelconque ou #Ordinal (comme par exemple : les #ensembles totalement ordonnés de nombres #IN, #IR etc…).

Comment ? En comprenant le Cosmos comme une #Création #divine aux moyens d’ #actes #divins : les #Anges (qui sont des actes #purs #finis). Or , aucune #Personne divine , ni aucun même aucun Ange, n’est assimilable à un #Ensemble #Bien #Ordonné (notion de #Bon #Ordre), pour lequel on aurait un Ordinal (l’équivalent d’un certain infini).

Cela résulte de la Preuve Ontologique, encore une fois, solution ultra-puissante mais qui a le défaut #pédagogique de nécessiter la connaissance préalable de la #Logique …(le #calcul des #Prédicats inventé par #Frege et qui est abordé dans les #démonstrations ) autrement dit une solide instruction d’ #ingénieur ou de #mathématicien.

J’ai donné gratuitement tout cela en #pdf (site ci-dessus) , mais je sais d’expérience que c’est inabordable sans prérequis logique. Cela dit, même si la majorité ne peut y accéder facilement, il faut tout de même noter que la contre- #civilisation TECHNICIENNE forme des légions d’ingénieurs et de #docteurs férus de calcul des Prédicats. ce n’est PAS un #ésotérisme réservé à une poignée #élitiste. Nous restons bien sur le terrain du savoir disponible pour tous, sans #magie, #grades ni tralala.

Ave maris stella. Gregorien.

PAGANISME & TRADITION POLAIRE (2)

Le 03 mars 2018

Monsieur,

J’ai lu avec plaisir le second tiré-à-part que vous m’avez envoyé concernant le culte de saint-B.

Les éléments d’érudition qui y figurent corroborent tous l’interprétation de l’Art Roman en termes de Paleo Yoga ( Tradition Polaire, version Celte ici) ou bien l’analyse du cycle Arthurien, toujours Celte, daté de la même époque.

En particulier, j’ai pu relever les éléments conformes suivants :

  1. La Source / Fontaine, thème central du Culte de saint B. (Cf. DRVID.PDF)
  2. Le sommet du crane incrusté dans le reliquaire (fontanelle, Cf. DRVID.PDF)
  3. La dormition de St. B.,  le jour de l’Ascension (Cf. DRVID.PDF)
  4. Le schéma 4+1, mis à jour par mes soins, sur la stèle de St. B. (Cf. PALEO YOGA.PDF) : l’adaptation de ce schéma dans le contexte évangélique (fuite en Egypte, âne + bâton ) est tout à fait remarquable. Idem pour l’autre face de la stèle (allusion aux trinadis du Paleo Yoga en terre Celte).

Néo-païens comme Néo-Chrétiens ne s’imaginent pas du tout à quel point le Christianisme Celte d’avant 1300 était un syncrétisme Chrétien-Druide. Et combien il touchait une TRADITION autrement profonde, dépassant largement la sphère purement Gauloise, même si effectivement, la Gaule est une mine au moins aussi importante que l’Inde, lorsqu’on apprend à regarder.

L’article fait référence au Culte Gaulois du Dieu des « Sources », Borvo. J’acquiesce. Mais j’espère que dorénavant, tous les artéfacts et mythologies relatifs à Borvo, seront regardés sous l’angle de la Tradition Polaire que je me suis efforcé de révéler. Le public ( bi-lingue) mériterait d’être encore étoffé… d’autant que cette « révélation » intervient dans un contexte historique très menaçant, et le risque reste très élevé d’une nouvelle « dormition » de cette Tradition immémoriale.

Je me tiens à votre disposition pour d’autres raccordements, entre Erudition locale et Tradition Polaire.

 

ERIC BASILLAIS

PAGANISME & TRADITION POLAIRE

REPONSE A UN LECTEUR

Le 18 Février 2018

OBJET : Réponse.

Monsieur,

J’ai bien reçu votre courrier du 14/02/2018 (l’adresse a changé). Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à mes travaux sur l’Art Roman, dans PALEO YOGA .PDF.

Votre article de 2008, envoyé en tiré-à-part, m’a spécialement intéressé sur un point : la mention de St F. et du Serpent aux côtés d’un « Cernunnos » Celte Cisalpin (Italie du Nord) au IV°siècle avant J-C.

Il confirme, et affine, l’ancienneté, en Europe, de ce motif « Roman » classique ; et son lien avec le Paléo-Yoga (postures) et / ou la Tricéphalie, également conservés dans l’Art « Roman », et observés parmi la collection des « Cernunnos » Celtes .

De sorte que cet Art, a priori Chrétien, est en fait Gaulois, et même bien plus ancien (Cf. DRVID.PDF et PRAVDA.PDF).

La question du Phallus de St. F., sur laquelle s’est concentré le culte des Paysannes ( Paganisme : de pagus, le Pays) correspond, dans la Tradition Polaire du Paléo Yoga, non à une question de Fertilité humaine voire agricole ; mais, aux temps préhistoriques dont il s’agit et, a fortiori, dans une perspective Transhistorique, à cette force assoupie dans le bas-ventre, Kundalini, dont parlent tous les traités de Yoga.

De là découle le schéma 4+1 découvert dans mon étude de l’Art Roman (et apparenté) et, logiquement, la présence sur le même chapiteau, d’un quadrupède à main droite de St. F. , ici un Âne.

Enfin, je vous invite à interpréter le chapiteau Sud, au dessus de la porte d’entrée, et donc face à St F. : il représente l’état contraire. Assez proche de l’Oeuf de Serpents des Gaulois, décrit par Pline (Cf. DRVID.PDF, volume 4.)

Bien cordialement.

ERIC BASILLAIS

COUVERTURE 2