HUMOUR 666

Avec LINKY, vos murs contiennent 37 X 36 / 2 interférences de fréquences (voisines de 50Hz), soit 666… Le NTFS d’Internet fonctionnant le plus souvent en (lecture, écriture, non exécution) avec un code 420,420,420 soit 666. Et les barre codes aussi sont codés arbitrairement 666… Macron annonce la Bête de l’avènement. Ancien élève des Jésuites, et employé servile du CRIF, de Rothschild et créature médiatique d’Attali, il doit savoir quel genre d’animal c’est…

SOURCE HYPER UTILE…. https://endtimestruth.com/666-2/

« Si la liberté signifie quelque chose, c’est le droit de dire aux gens ce qu’ils ne veulent pas entendre. – George Orwell

COUVRE FEU et 666

MACRON JOUE POUR LA TROISIEME FOIS AVEC LA SYMBOLIQUE DU 666 (6heures, 6semaines, 6personnes). CEUX QUI PRENDRONT LA MARQUE DE LA BÊTE SUR LA MAIN OU LE FRONT ET ADORERONT LA BÊTE IRONT EN ENFER AU MOMENT DE LA PREMIERE GUERRE ESCHATOLOGIQUE (ENTRE 2020 ET 2080)… POUR L’ETERNITE !

Cf. FINAL 666 et CLIMAX ……PDF GRATUITS

Image

666

Le dernier 666 PDF mis à jour est sorti… cette fois je traite du #Communautarisme , de la #Race , de la #régénération , #raciale et surtout #spirituelle via #Jésus#Christ . D’ #Orthodoxie , et d’ #Anabaptiste. De la #Russie de #Moscou , #Minsk , #Kiev
Enfin, je reparle de la #Synagogue de #Satan …. l’Ennemi derrière le Nouvel #Ordre#Mondial et le pseudo #vaccin de Bill #Gates

Une réponse adressée tout particulièrement à mon compatriote Erwan #Castel au #Dombass suite à son coup de gueule sur les réactions à l’ #incendie de la #Cathédrale de #Nantes ( #France ) avec la complicité évidente de #Vatican II et #Macron

Prochaine sortie : 03 Août 2020

ATLANTIS et 666

Español : EL ESTUDIO DEL POPOL VUH MAYA ESTÁ TERMINADO Y PUBLICADO EN ATLANTIS VOL.11 AQUÍ :

Je viens de publier mes 3 derniers ouvrages : TALITHA QÛM (Vol.10),une messe pour enfants en langues, très utile pour recontacter le Sauveur en ces temps de Satanisme officiel… Puis ATLANTIS (Vol.11), consacré aux religions antiques (Paléo Yoga, Chamanisme) qui sont la base d’où dévia le Satanisme… ce sera probablement mon dernier ouvrage, mon opinion étant faite à ce sujet…

Enfin, 666 (Vol. 12), est mon dernier volume, en forme de chronique théologico-politique : il est donc appelé à modification permanente au gré des évènements. Il sera aussi le support écrit de mon apostolat ou prédication : il est clair que seul le Christ peut nous sauver face à des forces économiques, technologiques, financières et politiques qui procèdent toutes de sociétés secrètes, dont les bas-fonds pratiquent les sacrifices sanglants les pires :

si vous avez osé lire la video de MK-Polis.org que j’ai mise en lien précédemment, vous savez… si ce n’est le cas, renseignez vous mais attention ! C’est une porte ouverte sur l’Enfer… et si vous êtes accoutumé à la TV, la Radio ou les journaux, vous pourriez subir un choc monstrueux… j’espère seulement que ce choc vous incitera alors à vous tourner vers le Sauveur (Jésus voir la croix inversée ci-dessous), qui est seul en mesure de régler leur compte à ces démons…

Pour information : Macron a annoncé  » la Bête de l’Avènement  » et  » l’Energie du Jour qui vient », ces mots étranges font référence à la domination du monde par le Satanisme. Il suffit de se reporter à l’Apocalypse de Jean…. Comment ? Indice pour ceux qui comprennent : un Etat unique, une monnaie unique, une religion unique ! Pour la Monnaie unique, c’est une cryptommonnaie qui est une sorte d’équivalent d’énergie-information, en dernière analyse… du FEU quantique ! La MATERIA PRIMA de la Scolastique !

Aux USA, les noms de plusieurs satanistes d’Hollywood commencent à sortir : ils font partie de la campagne électorale (Pizzagate, Obamagate, Hanks, Bill Gates) , les acteurs d’Hollywood étant des soutiens des Démocrates (Clinton, Obama, Biden…). En conséquence, le phénomène #Blacklivesmatter tend à créer un coup d’état pour renverser TRUMP, comme Mai68 renversa De Gaulle, avec les conséquences que vous vivez depuis 50 ans…. et que vous vivrez encore jusqu’à l’avènement officiel de la Bête annoncée par Macron.

Cette Bête est déjà en cours d’adoration publique aux USA (voir ci-dessous et remarquez les dates : le 21 juin, c’est-à-dire le solstice d’Eté, fête du Feu et du Soleil), en lien avec le gouvernement mondial appelé NOUVEL ORDRE MONDIAL. Vous devez enfin savoir que loin d’être l’avenir radieux promis par le Communisme à la puissance 10, cette domination prévoit de tuer 95% de la population mondiale, toutes races confondues et de supprimer toute propriété privée des survivants… esclaves qui envieront les morts.

TORAH de SATAN

#ISRAEL #SATAN #SATANISM #SATANISME #SYRIA #SYRIE #TURQUIE #TURKEY #TORAH

 

La découverte en Syrie puis la saisie par la police turque de #Torah liant le #Judaïsme et l’ #Occultisme #Sataniste.

Обнаружение в #Сирии, а затем захват турецкой полицией #Торы, связывающей иудаизм и #сатанистический #оккультизм.

El descubrimiento en #Siria y luego la incautación por parte de la policía turca de la #Torá que vincula el judaísmo y el #ocultismo #satánico.

The discovery in #Syria then the seizure by the Turkish police of #Torah linking #Judaism and #Satanist #Occultism.

Die Entdeckung in #Syrien und dann die Beschlagnahme der #Thora, die eine Verbindung zwischen dem #Judentum und dem #satanistischen #Okkultismus herstellt, durch die #türkische Polizei.

Odkrycie w #Syrii, a następnie zajęcie przez turecką policję #Tory łączącej #judaizm i #szatański #okultyzm.

2000 year old Satanist Torah Discovered in Turkey after Police Arrests Smugglers

CORONAVIRUS & CLIMAX.PDF

 Hi everyone ! Our CLIMAX.PDF attracks numerous free downloads . Do it too !

https://ericbasillais.wordpress.com/pdf-a-telecharger/

Bonjour à toutes et à tous !

Notre PDF CLIMAX.PDF   attire de nombreux téléchargements gratuits. Voici pourquoi :

!!!  L’ #Inde lance une enquête contre l’Institut de #Virologie de Wuhan en Chine !!!

Cette année 2020 que nous nous sommes souhaité bonne, s’annonce décidément très très sombre : or il n’a échappé à personne que, il y a 2 ans, j’avais écrit dans CLIMAX.PDF  Volume 6  (en téléchargement gratuit via l’onglet FREE PDF GRATUIT) qu’un évènement appelé TEMPS CRITIQUE pendait au nez de l’Humanité entière du fait de l’accélération de la Technologie (sources scientifiques à l’appui).

Je n’ai cessé de répéter qu’une fourchette très probable (95%) s’étendait sur la période [2020-2080].

Pour le cas où le CORONAVIRUS parti de WUHAN (Chine), nom de code officiel : 2019-nCOV, serait une arme de destruction massive (SIDA VOLANT) employée par erreur par le Labo Chinois * de Wuhan ou, au contraire, par une organisation hostile à la Chine et cherchant à assurer l’hégémon mondial** d’un seul Etat Mondialiste Globaliste (ONU), nous serions précisément dans l’entrelacs des 3 crises de la Biosphère, de la Technosphère et de la Géopolitique. Par ailleurs, un Plan de Dépopulation mondiale pourrait être à la clé : nous l’avons estimé à – 33%. Mais c’est l’hypothèse la plus optimiste : en cas de chaos, il faut compter sur des famines comme principal facteur de  dépopulation et alors la dépopulation attendue devrait avoisiner -66 %.

* : https://fr.theepochtimes.com/coronavirus-plans-de-guerre-biologique-de-chine-se-retournent-contre-meme-1228734.html

** : Une simulation des Globalistes, datée de seulement 3 mois avant le début de la Pandémie  de Coronavirus chinois, effectuée par #Hopkins University et #Gates Foundation, signalent un bilan de 65 millions de morts ( 65 000 000) en 18 mois environ.

https://www.taiwannews.com.tw/en/news/3869848
FRANCAIS : https://www.aubedigitale.com/le-createur-du-us-bioweapons-act-affirme-que-le-coronavirus-est-une-arme-de-guerre-biologique/
ENGLISH : https://greatgameindia.com/dr-francis-boyle-creator-of-bioweapons-act-says-coronavirus-is-biological-warfare-weapon/

 

 

24 thèses thomistes de 1914

 Il y a une forte divergence entre Thomas d’Aquin et Eric Basillais, en termes de concepts mais aussi en termes de résultats théoriques. Aperçu sur les 24 thèses thomistes de l’Eglise Catholique (Vatican I).

 

Les 24 thèses thomistes de 1914 (église catholique).

Source : http://docteurangelique.forumactif.com/t815-les-24-theses-thomistes

 

I. – Potentia et actus ita dividunt ens, ut quidquid est, vel sit actus purus, vel ex potentia et actu tanquam primis atque intrinsecis principiis necessario coalescat.La puissance et l’acte divisent l’être de telle sorte que tout ce qui existe, ou bien est acte pur, ou bien se compose nécessairement de puissance et d’acte comme principes premiers et intrinsèques.

NON il existe aussi la PUISSANCE pure indéfinie. Et des composés de Puissance et de Possible. Il n’est pas démontré  à cet instant que ces composés épuisent toutes les possibilités.

(Cf. S. Thomas, Métaphysiques, V, 14; IX, surtout I. I, 5, 7, 8, 9.- De Potentia, q. 1, a. 1 et 3; Somme théologique, Ire Partie, question 77, article 1, conclusion.)

II.- Actus, utpote perfectio, non limitatur, nisi per potentiam, quae est capacitas perfectionis. Proinde in quo ordine actus est purus, in eodem non nisi illimitatus et unicus existit; ubi vera est finitus ac multiplex, in veram incidit cum potentia compositionem.

L’acte, étant perfection, n’est limité que par la puissance qui est capacité de perfection. Par conséquent, dans l’ordre où il est pur, l’acte se trouve nécessairement sans limites et unique; mais là où il est fini et multiple, il entre dans une véritable composition avec la puissance.

NON. Il existe des actes purs finis qui sont les Anges et les âmes nues, sans corps, matériel ou gloirieux. Ensuite, Thomas d’Aquin confond la capacité et la puissance. Les deux limitent l’Acte, mais pas de la même manière.

(Cf. S. Thomas, I Contra Gentiles, ch. 43; I Sentences, dist. 43, q. 2.)

III.- Quapropter in absoluta ipsius esse ratione unus subsistit Deus, unus est simplicissimus: cetera cunsta quae ipsum esse participant, naturam habent qua esse coarctatur, ac tamquam distinctis realiter principiis, essentia et esse constant.

Aussi seul Dieu subsiste-t-il dans la raison absolue de l’être lui-même, seul il est parfaitement simple; toutes les autres choses qui participent de l’être lui-même ont une nature qui limite leur être et sont constituées d’une essence et d’une existence, comme de principes réellement distincts.

Il est vrai qu’essence et existence sont réellement distinctes dans les créatures. Mais la notion d’essence, généralisée à Dieu, devient une théorie indéfinie ou infinie. La Trinité des modes aléthiques (Aristote) d’existence est exactement la Trinité des Personnes divines.

(Cf. S. Thomas, I Contra Gentiles, cc. 38, 52-54; Somme théologique, Ire Partie, q. 50, a. 2, ad. 3; L’Être et l’Essence, c. 5.)

IV.- Ens, quod denominatur ab esse, non univoce de Deo, et creaturis dicitur, nec tamen prorsus aequivoce, sed analogice, analogia tum attributionis tum proportionalitatis.

L’être, qui reçoit sa dénomination du verbe être, se dit de Dieu et des créatures d’une façon non pas univoque, ni pourtant tout équivoque, mais analogue d’une analogie et d’attribution et de proportionnalité.

(Cf. S. Thomas, I Contra Gentiles, cc. 32-34; De Potentia, q. 7, a. 7.)

V.- Est praeterea in omni creatura realis compositio subjecti subsistentis cum formis secundario additis, sive accidentibus: ea vera nisi esse realiter in essentia distincta reciperetur, intelligi non posset.

Il y a, en outre, dans toute créature, composition réelle d’un sujet subsistant avec des formes surajoutées, des accidents: mais cette composition serait inintelligible si l’existence n’était pas réellement reçue dans une essence distincte.

(Cf. S. Thomas, I Contra Gentiles, c. 23; II Contra Gentiles, c. 52; Somme théologique, Ire Partie, q. 3; a. 6; L’Être et l’Essence, c. 7.)

VI.- Praeter absoluta accidentia est etiam relativum, sive ad aliquid. Quamvis enim ad aliquid non significet secundum propriam rationem aliquid alicui inhaerens, saepe tamen causam in rebus habet, et ideo realem entitatem distinctam a subjecto.

Outre les accidents absolus, il en est un de relatif, en d’autres termes, un rapport à quelque chose. Bien que ce rapport ne signifie pas par lui-même quelque chose d’inhérent à un sujet, il y a souvent toutefois dans les choses sa cause et par suite une réalité entitative distincte du sujet.

(Cf. S. Thomas, Somme théologique, Ire Partie, q. 28, surtout a. 1.)

VII.- Creatura spiritualis est in sua essentia omnino simplex. Sed remanet in ea compositio duplex: essentiae cum esse et substantiae cum accidentibus.

La créature spirituelle est tout à fait simple dans son essence. Mais il reste en elle une double composition, celle de l’essence et d’existence et celle de substance et d’accidents.

(Cf. S. Thomas, Somme théologique, Ire Partie, questions 50-51 et 54; De spiritualibus creaturis, a. 1.)

VIII.- Creatura vero corporalis est quoad ipsam essentiam composita potentia et actu; quae potentia et actus ordinis essentiae materiae et formae nominibus designantur.

Quant à la créature corporelle, elle est dans son essence même composée de puissance et d’acte: cette puissance et cet acte de l’ordre de l’essence sont désignés sous les noms de matière et de forme.

OUI. Matière et Âme.

(Cf. S. Thomas, De spiritualibus creaturis, a. 1.)

IX.- Earum partium neutra per se esse habet, nec per se producitur vel corrumpitur, nec ponitur in praedicamento nisi reductive ut principium substantiale.

De ces deux parties, aucune n’existe par soi, n’est produite par soi, ne se corrompt par soi, ne peut être rangée dans un prédicament si ce n’est par réduction, en tant que principe substantiel.

NON.  L’Âme existe par soi. Au même titre qu’un Ange, étant elle aussi acte pur fini, intersection d’Anges, actes purs finis.

(Cf. S. Thomas, Somme théologique, Ire Partie, q. 45, a. 4; De Potentia, q. III, a. 1, ad. 12.)

X.- Etsi corpoream naturam extensio in partes integrales consequitur, non tamen idem est corpori esse substantiam et esse quantum. Substantia quippe ratione sui indivisibilis est, non quidem ad modum puncti, sed ad modum ejus quod est extra ordinem dimensionis. Quantitas vero, quae extensionem substantiae tribuit, a susbtantia realiter differt, et est veri nominis accidens.

Bien que l’extension en parties intégrantes résulte de la nature des corps, ce n’est pourtant point la même chose pour un corps d’être une substance et d’être étendu. La substance, en effet, par elle-même, est indivisible, non à la façon d’un point, mais à la manière de ce qui se trouve en dehors de l’ordre de la dimension. Mais la quantité, qui donne son extension à la substance, en diffère réellement et c’est un véritable accident.

(Cf. S. Thomas, IV Contra Gentiles, c. 65; I Sent., dist. 37, q. 2, a. 1, ad. 3; II Sent., dist. 30, q. 2, a. 1.)

XI.- Quantitate signata materia principium est individuationis, id est numericae distinctionis (quae in puris spiritibus esse non potest) unius individui ab alio in eadem natura specifica.

La matière désignée par la quantité est le principe de l’individuation, c’est-à-dire de la distinction numérique, impossible chez les esprits purs, d’individus au sein d’une même nature spécifique.

(Cf. S. Thomas, II Contra Gentiles, cc. 92-93; Somme théologique, Ire Partie, q. 50, a. 4; L’Être et l’Essence, c. II.)

XII.- Eadem efficitur quantitate ut corpus circumscriptive sit in loco, et in uno tantum loco de quacumque potentia per hunc modum esse possit.

Cette même quantité fait que le corps se trouve d’une façon circonscriptive dans un lieu et qu’il ne peut, de quelque puissance que ce soit, se trouver de cette façon que dans un seul lieu.

(Cf. S. Thomas, Somme théologique, IIIe Partie, q. 75; IV Sent., dist. 10, a. 3; Quodlib., III.)

XIII.- Corpora dividuntur bifariam: quaedam enim sunt viventia, quaedam expertia vitae. In viventibus, ut in eodem subjecto pars movens et pars mota per se habeantur, forma substantialis, animae nomine designata, requirit organicam dispositionem, seu partes heterogeneas.

Les corps se divisent en deux catégories: les uns sont vivants, les autres n’ont pas la vie. Chez les corps vivants, pour qu’il y ait dans un même sujet, par soi, une partie qui meuve et une partie qui soit mue, la forme substantielle, appelée âme, exige une disposition organique, en d’autres termes, des parties hétérogènes.

(Cf. S. Thomas, I Contra Gentiles, c. 97; Somme théologique, Ire Partie, q. 18, aa. 1-2; q. 75, a. 1; V Métaphysiques, lect. 14e; De Anima, passim., et spécialement L. II, c.I.)

XIV.- Vegetalis et sensibilis ordinis animae nequaquam per se subsistunt, nec per se producuntur, sed sunt tantummodo ut principium quo vivens est et vivit, et, cum a materia se tolis dependeant, corrupto composito, eo ipso per accidens corrumpuntur.

Les âmes de l’ordre végétatif et de l’ordre sensible ne subsistent pas par elles-mêmes et ne sont pas produites en elles-mêmes; elles existent seulement à titre de principe par lequel l’être vivant existe et vit; et, comme elles dépendent de la matière par tout elles-mêmes, elles se corrompent par accident à la corruption du composé.

NON. les créatures composées d’acte et de puissance dans une essence finie , bref, les créatures cosmiques, ont toutes le même plan de construction dans le Logos. Et les âmes subsistent hors de l’union à la matière dans TOUS les cas.

(Cf. S. Thomas, II Contra Gentiles, cc. 80, 82; Somme théologique, Ire Partie, q. 75, a. 3, et q. 90, a. 2.)

XV.- Contra, per se subsistit anima humana, quae, cum subjecto sufficienter disposito potest infundi, a Deo creatur, et sua natura incorruptibilis est atque immortalis.

Par contre, subsiste par elle-même l’âme humaine qui, créée par Dieu quand elle peut être infusée à un sujet suffisamment disposé, est de sa nature incorruptible et immortelle.

NON. L’humain n’est qu’un cas mis à part abusivement. Il suit la loi générale des compsés cosmiques. De ce fait, nous ne recevons pas comme vraie la Genèse. C’est un mythe cosmogonique pré-logique. Il peut avoir certaines analogies intéressantes, comme bien d’autres mythes cosmogoniques. La France, les Français, les vrais, ne reconnaissent pas de mythe cosmogonique en propre. Ceux-là leur viennent toujours du dehors. La France est un pays unique au Monde pour cela. J’y vois la volonté de Dieu à l’égard des Gaulois. Non une élection de droit divin (d’ailleurs fausse) mais une singularité ayant un rôle dans le concert des véritables peuples (pas des nations de papier).

(Cf. S. Thomas, II Contra Gentiles, cc. 83 et suiv.; Somme théologique, Ire Partie, q. 75, a. 2; q. 90; q. 118; Questions disputées, De Anima, a. 14; De Potentia, q. 3, a. 2.)

XVI.- Eadem anima rationalis ita unitur corpori, ut sit ejusdem forma substantialis unica, et per ipsam habet homo ut sit homo et animal et vivens et corpus et substantia et ens. Tribuit igitur anima homini omnem gradum perfectionis essentialem; insuper communicat corpori actum essendi, quo ipsa est.

Cette âme raisonnable est unie au corps de façon à en être l’unique forme substantielle: c’est à elle que l’homme doit d’être homme, animal, vivant, corps, substance, être. L’âme donne donc à l’homme tous ses degrés essentiels de perfection; de plus elle communique au corps l’acte d’existence qui la fait exister elle-même.

OUI. C’est bel et bien cela : ET la forme généralisée du corps matériel, ET la partie de l’essence affectée de l’existence en Acte.

(Cf. S. Thomas, Somme théologique, Ire Partie, q. 76; II Contra Gentiles, cc. 56, 68-71; De Anima, a. 1; Quest. Disp., De Spiritualibus creaturis, a. 3.)

XVII.- Duplicis ordinis facultates, organicae et inorganicae, ex anima humana per naturalem resultantiam emanant: priores, ad quas sensus pertinet, in composito subjectantur, posteriores in anima sola. Est igitur intellectus facultas ab organo intrinsece independens.

Des facultés de deux ordres, les unes organiques, les autres inorganiques, émanent de l’âme humaine par un résultat naturel; les premières, auxquelles appartient le sens, ont pour sujet le composé; les secondes, l’âme seule. L’intelligence est donc une faculté intrinsèquement indépendante de tout organe.

(Cf. S. Thomas, Somme théologique, Ire Partie, qq. 77-79; II Contra Gentiles, c. 72; De Spiritualibus creaturis, a. 11 et suiv.; De Anima, a. 12 et ss.)

XVIII.- Immaterialitatem necessario sequitur intellectualitas, et ita quidem ut secundum gradus elongationis a materia, sint quoque gradus intellectualitatis. Adaequatum intellectionis objectum est communiter ipsum ens; proprium vero intellectus humani objectum in praesenti statu unionis, quidditatibus abstractis a conditionibus materialibus continetur.

L’immatérialité entraîne nécessairement l’intellectualité à ce point qu’aux degrés d’éloignement de la matière répondent autant de degrés d’intellectualité. L’objet adéquat de l’intellection est d’une façon générale l’être lui-même; mais l’objet propre de l’intelligence humaine, dans son état actuel d’union avec le corps, est fait de quiddités abstraites de leurs conditions matérielles.

(Cf. S. Thomas, Somme théologique, Ire Partie, q. 14, a. 1; q. 84, a. 7; q. 89, aa. 1-2; II Contra Gentiles, cc. 59, 72.)

XIX.- Cognitionem ergo accipimus a rebus sensibilibus. Cum autem sensibile non sit intelligibile in actu, praeter intellectum formaliter intelligentem, admittenda est in anima virtus activa, quae species intelligibiles a phantasmatibus abstrahat.

Nous recevons donc des choses sensibles notre connaissance. Mais comme l’objet sensible n’est pas actuellement intelligible, il faut admettre dans l’âme, en plus de l’intelligence formellement connaissante, une forme active capable d’abstraire des images les espèces intelligibles.

(Cf. S. Thomas, Somme théologique, Ire Partie, q. 79, aa. 3-4; q. 84, aa. 6-7; II Contra Gentiles, c. 76 et suiv.; De Spiritualibus creatoris, a. 10.)

XX.- Per has species directe universalia cognoscimus; singularia sensu attingimus, tum etiam intellectu per conversionem ad phantasmata; ad cognitionem vero spiritualium per analogiam ascendimus.

Par ces espèces (intellectuelles) nous connaissons directement des objets universels; les objets singuliers, nous les atteignons par les sens et aussi par l’intelligence grâce à un retour sur les images; quant à la connaissance des choses spirituelles, nous nous y élevons par analogie.

(Cf. S. Thomas, Somme théologique, Ire Partie, questions 85-88.)

XXI.- Intellectum sequitur, non praecedit voluntas, quae necessario appetit id quod sibi praesentatur tanquam bonum ex omni parte explens appetitum, sed inter plura bona, quae judicio mutabili appetenda proponuntur, libere eligit. Sequitur proinde electio judicium practicum ultimum; at quod sit ultimum, voluntas efficit.

La volonté suit l’intelligence, ne la précède point; elle se porte d’un mouvement nécessaire vers l’objet qui lui est présenté comme un bien rassasiant de tout point l’appétit, mais entre plusieurs biens qu’un jugement réformable lui propose à rechercher, elle est libre dans son choix. Le choix suit donc le dernier jugement pratique; mais, qu’il soit le dernier, c’est la volonté qui le fait.

C’est, en Mathématiques,  l’analogue ou l’équivalent peut-être, de l’Axiome du Choix.

(Cf. S. Thomas, Somme théologique, Ire Partie, qq. 82-83; II Contra Gentiles, cc. 72 et suiv.; De Veritate, q. 22, a. 5; De Malo, q. 11.)

XXII.- Deum esse neque immediata intuitione percipimus, neque a priori demonstramus, sed utique a posteriori, hoc est, per ea quae facta sunt, ducto argumento ab effectibus ad causam: videlicet, a rebus quae moventur et sui motus principium adaequatum esse non possunt, ad primum motorem immobilem: a processu rerum mundanarum e causis inter se subordinatis, ad primam causam incausatam; a corruptibilibus, quae aequaliter se habent ad esse et non esse, ad ens absolute necessarium; ab iis quae secundum minoratas perfectiones essendi, vivendi, intelligendi, plus et minus sunt, vivunt, intelligunt, ad eum qui est maxime intelligens, maxime vivens, maxime ens; denique ab ordine universi ad intellectum sezparatum qui res ordinavit, disposuit et dirigit in finem.

L’existence de Dieu, nous ne la percevons point dans une intuition immédiate, nous ne la démontrons pas a priori, mais bien a posteriori, c’est-à-dire par les créatures, l’argument allant des effets à la cause: savoir, des choses qui sont mues et qui ne peuvent être le principe adéquat de leur mouvement, à un premier moteur immobile; du fait que les choses de ce monde viennent de causes subordonnées entre elles, à une première cause non causée; des choses corruptibles qui sont indifférentes à être ou à n’être pas, à un être absolument nécessaire; des choses qui, selon des perfections amoindries d’être, de vie et d’intelligence, sont, vivent, pensent plus ou moins, à celui qui est souverainement intelligent, souverainement vivant, souverainement être; enfin, de l’ordre de l’univers, à une intelligence séparée qui a mis en ordre et disposé les choses et les dirige vers leur fin.

NON. La démonstration a priori de Saint-Anselme a été perfectionnée par Kurt Gödel. C’est l’origine de l’Ontologie Panlogique. Preuve a priori de l’Existence de Dieu. Elle ne part point des créatures, selon la méthode aristotélo-thomiste, mais d’une réflexion sur la description logique systématique (théorique) a priori des choses, créatures et, partant, de tout être, y compris le Logos ( Dieu).

(Cf. S. Thomas, Somme théologique, Ire Partie, q. 2; I Contra Gentiles, cc. 12 et 31; III Contra Gentiles, qq. 10 et 11; De Veritate, qq. 1 et 10; De Potentia, qq. 4 et 7.)

XXIII.- Divina essentia, per hoc quod exercitae actualitati ipsius esse identificatur, seu per hoc quod est ipsum Esse subsistens, in sua veluti metaphysica ratione bene nobis constituta proponitur, et per hoc idem rationem nobis exhibet suae infinitatis in perfectione.

L’essence divine, par là même qu’elle s’identifie avec l’actualité en exercice de son existence, en d’autres termes, qu’elle est l’Être même subsistant, s’offre à nous comme bien constituée pour ainsi dire dans sa raison métaphysique et par là aussi elle nous fournit la raison de son infinité en perfection.

(Cf. S. Thomas, I Sent., dist. 8, q. 1; Somme théologique, Ire Partie, q. 4, a. 2; q. 13, a. 11.)

XXIV.- Ipsa igitur puritate sui esse, a finitis omnibus rebus secernitur Deus. Inde infertur primo, mumdum nonnisi per creationem a Deo procedere potuisse; deinde virtutem creativam, qua per se primo attingitur ens in quantum ens, nec miraculose ulli finitae naturae esse communicabilem; nullum denique creatum agens in esse cujuscumque effectus influere, nisi motione accepta a prima Causa.

Donc, par la pureté même de son être, Dieu se distingue de toutes les choses finies. De là il s’ensuit d’abord que le monde n’a pu procéder de Dieu que par une création; ensuite que le pouvoir créateur, qui atteint de sa nature premièrement l’être en tant qu’être, ne peut, pas même par miracle, se communiquer à aucune nature finie; enfin qu’aucun agent créé ne peut influer sur l’être d’un effet quel qu’il soit, si ce n’est par une motion reçue de la Cause première.

(Cf. S. Thomas, Somme théologique, Ire Partie, qq. 44-45, 105; II Contra Gentiles, cc. 6-15; III, cc. 66-69; IV, c. 44; Questions disputées: de Potentia, surtout q. 3, a. 7.)

Revenir en haut Aller en bas



 

KRACH ECOLO CAPITALO POLITIQUE

A Hard Rain

[…]

The political disorder spooling out is the political expression of the long emergency that the nation faces as it finally encounters the limits to growth we were warned about decades ago. The techno-industrial phase of history is ending, and we are left only with inadequate fantasies for coming to terms with it and moving forward. The dynamic relationship between affordable energy supplies and the operations of money roils at the core of this predicament. They are undoing each other and the result will be a contraction of human activity. The big question we refuse to face is how to cope with contraction.

[…] Can we downscale its activities coherently, or will we make that journey violently, in some sort of civil war?

The Left seems to be opting for civil war. […]

James Howard Kunstler (USA)

MORE ON : CLIMAX.PDF

https://ericbasillais.files.wordpress.com/2018/06/climax1.pdf

 

GROS TEMPS

Le chaos politique  exprime l’urgence de la nation à réagir aux limites de la croissance capitaliste prédites il y a 50 ans, jamais écoutées et finalement ici et maintenant. La phase techno-industrielle de l’Histoire se termine et hormis des utopies imaginaires nous n’avons pas de solution. Les relations Capital-Energie sont au coeur de cette déconfiture. L’un défait l’autre, aussi allons nous( comme prédit encore une fois il y a 50 ans) vers une contraction de l’activité humaine. Le problème est que nous refusons ( encore) d’envisager comment faire face à ladite contraction.

 

Peut-on descendre en bon ordre cette martingale industrielle et financière ou bien cette trajectoire passe-t-elle par la guerre civile ?

 

La Gauche (du Capital) semble opter pour la guerre civile .

James Howard Kunstler (USA) …………………………..TRADUCTION ERIC BASILLAIS

 

POUR EN SAVOIR PLUS : CLIMAX.PDF

https://ericbasillais.files.wordpress.com/2018/06/climax1.pdf

LE FLOP DU SIECLE !

Après le DEAL du siècle, le FLOP du siècle ?

Le Hezbollah fait la liste des cibles en ISRAËL en cas d’attaque de l’IRAN…

 

 »Nous parlons de l’Age de pierre »

Je crois que c’est le genre d’Age qui attend l’Humanité entière d’ici 2080 en effet.

Cf. CLIMAX  / FREE PDF GRATUIT

 

mais c’est plus crédible venant du Hezbollah que venant de moi…

http://brothernathanaelchannel.com/watch_video.php?v=MRS4A4MBUGH4

Ave maris stella. Gregorien.

CLIMAX

pole1

Avec un peu d’avance, voici le volume 6 : CLIMAX à télécharger gratuitement :

EXOPOLITIQUE TECHNOSPHERE BIOSPHERE GEOPOLITIQUE

 

A little before summer, here is volume 6 : CLIMAX to download for FREE :

EXOPOLITICS TECHNOSPHERE BIOSPHERE GEOPOLITICS

https://ericbasillais.wordpress.com/pdf-a-telecharger/

 

PAGANISME & TRADITION POLAIRE (2)

Le 03 mars 2018

Monsieur,

J’ai lu avec plaisir le second tiré-à-part que vous m’avez envoyé concernant le culte de saint-B.

Les éléments d’érudition qui y figurent corroborent tous l’interprétation de l’Art Roman en termes de Paleo Yoga ( Tradition Polaire, version Celte ici) ou bien l’analyse du cycle Arthurien, toujours Celte, daté de la même époque.

En particulier, j’ai pu relever les éléments conformes suivants :

  1. La Source / Fontaine, thème central du Culte de saint B. (Cf. DRVID.PDF)
  2. Le sommet du crane incrusté dans le reliquaire (fontanelle, Cf. DRVID.PDF)
  3. La dormition de St. B.,  le jour de l’Ascension (Cf. DRVID.PDF)
  4. Le schéma 4+1, mis à jour par mes soins, sur la stèle de St. B. (Cf. PALEO YOGA.PDF) : l’adaptation de ce schéma dans le contexte évangélique (fuite en Egypte, âne + bâton ) est tout à fait remarquable. Idem pour l’autre face de la stèle (allusion aux trinadis du Paleo Yoga en terre Celte).

Néo-païens comme Néo-Chrétiens ne s’imaginent pas du tout à quel point le Christianisme Celte d’avant 1300 était un syncrétisme Chrétien-Druide. Et combien il touchait une TRADITION autrement profonde, dépassant largement la sphère purement Gauloise, même si effectivement, la Gaule est une mine au moins aussi importante que l’Inde, lorsqu’on apprend à regarder.

L’article fait référence au Culte Gaulois du Dieu des « Sources », Borvo. J’acquiesce. Mais j’espère que dorénavant, tous les artéfacts et mythologies relatifs à Borvo, seront regardés sous l’angle de la Tradition Polaire que je me suis efforcé de révéler. Le public ( bi-lingue) mériterait d’être encore étoffé… d’autant que cette « révélation » intervient dans un contexte historique très menaçant, et le risque reste très élevé d’une nouvelle « dormition » de cette Tradition immémoriale.

Je me tiens à votre disposition pour d’autres raccordements, entre Erudition locale et Tradition Polaire.

 

ERIC BASILLAIS

PAGANISME & TRADITION POLAIRE

REPONSE A UN LECTEUR

Le 18 Février 2018

OBJET : Réponse.

Monsieur,

J’ai bien reçu votre courrier du 14/02/2018 (l’adresse a changé). Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à mes travaux sur l’Art Roman, dans PALEO YOGA .PDF.

Votre article de 2008, envoyé en tiré-à-part, m’a spécialement intéressé sur un point : la mention de St F. et du Serpent aux côtés d’un « Cernunnos » Celte Cisalpin (Italie du Nord) au IV°siècle avant J-C.

Il confirme, et affine, l’ancienneté, en Europe, de ce motif « Roman » classique ; et son lien avec le Paléo-Yoga (postures) et / ou la Tricéphalie, également conservés dans l’Art « Roman », et observés parmi la collection des « Cernunnos » Celtes .

De sorte que cet Art, a priori Chrétien, est en fait Gaulois, et même bien plus ancien (Cf. DRVID.PDF et PRAVDA.PDF).

La question du Phallus de St. F., sur laquelle s’est concentré le culte des Paysannes ( Paganisme : de pagus, le Pays) correspond, dans la Tradition Polaire du Paléo Yoga, non à une question de Fertilité humaine voire agricole ; mais, aux temps préhistoriques dont il s’agit et, a fortiori, dans une perspective Transhistorique, à cette force assoupie dans le bas-ventre, Kundalini, dont parlent tous les traités de Yoga.

De là découle le schéma 4+1 découvert dans mon étude de l’Art Roman (et apparenté) et, logiquement, la présence sur le même chapiteau, d’un quadrupède à main droite de St. F. , ici un Âne.

Enfin, je vous invite à interpréter le chapiteau Sud, au dessus de la porte d’entrée, et donc face à St F. : il représente l’état contraire. Assez proche de l’Oeuf de Serpents des Gaulois, décrit par Pline (Cf. DRVID.PDF, volume 4.)

Bien cordialement.

ERIC BASILLAIS

COUVERTURE 2