Fractales et Ruptures historiques

ERIC BASILLAIS

Source : http://luth.obspm.fr/~luthier/nottale/arGNCaix.pdf

La considération « scientifique moderne » de l’évolution, en général, a acquis une technique à prendre au sérieux, s’agissant des évolutions de CRISE. Analogiquement, ces évolutions sont des transitions de phase avec point critique de RUPTURE ou discontinuité ( entre avant et après, temporellement).

Cette technique est présentée dans cet article cité en Source (Nottale). Elle utilise un modèle fractal. Plus précisément une loi logarithmique avec deux paramètres; dont un , le point critique, possède une signification intrinsèque.

Ici il s’agit d’une date critique. Les différents modèles testés signalent la date de 2080 ou 2050. Disons que le XXI siècle contient cette date critique. Il s’agit d’une date vers laquelle s’accélère les crises composantes et à partir de laquelle elles décélèrent.

Globalement, il est acquis que la contre-civilisation moderne va mourir au cours du XXIe siècle.

L’enjeu est le sens de cette rupture civilisationnelle, la civilisation succédente. Largement dépendante du COMMENT elle s’effondre (intérieurement sous l’effet de sa propre lancée moderniste, sous le contre-effet de cette modernité ; ou bien, sous le choc additif d’autres groupes humains  » externes  » et lesquels).

Tous les cas sont historiquement possibles et répertoriés. Et leur combinaisons aussi.