CALENDRIER CELTIC CALENDAR 2019

CALENDRIER CELTIQUE / CELTIC CALENDAR 2019

aurore18

SOURCE :  VOLUME 4 : DRVID PDF (16,5 Mo English + Français)

aurore24

SOURCE :  VOLUME 4 : DRVID PDF (16,5 Mo English + Français)

Publicités

#PHILOSOPHIE #MORALE #RELIGIONS

Source : http://www.dedefensa.org/article/jesus-palomar-et-la-religion-du-bien
Je suis étonné de voir un « philosophe » comme on dit à la TV (Jesus #Palomar), prononcer un diagnostic sans tenir compte des peuples et des frontières : si on l’en croit, et si on en croit René #Girard qui est cité, il y aurait un seul humain type : sorte de singe savant tribal superstitieux et ultra-agressif. Il ne tiendrait vaguement en place qu’à force de #sacrifices sanglants. La #religion serait une simple couverture, une justification du sacrifice sanglant.

Si, effectivement, l’Histoire des Guerres et l’ #Histoire des Religions semblent donner raison à nos deux auteurs, il faut noter l’innovation (ou l’évolution) du #Christianisme (de l’ #Hindouïsme) vers des sacrifices matériellement non sanglants.

Certes, notre #philosophe rappelle l’ #Eucharistie chrétienne, mais il semble ne pas le comprendre de l’intérieur. Il croit, comme les #Protestants du reste, que le #sacrifice de la #messe se limite à une commémoration, une #anamnèse de la #Passion de #Jésus- #Christ. Et que Son sacrifice avait pour but, d’enlever les péchés du monde, surtout ceux de l’humanité : « Agnus dei qui tollis peccata mundi… »

Cela n’est pas complètement faux : c’est, disons, l’opinion, la #doxa.

Pourtant, un simple coup d’oeil aux deux derniers millénaires suffit à douter, ou de cette version, fût-elle dogmatique, ou de l’efficacité du sacrifice. Alors ?

Alors, René Girard a tort, à l’évidence…. et le Christianisme n’est pas un remède magique contre la connerie humaine, ni d’ailleurs contre les « péchés » supposés de la Nature toute entière. Ni le Christianisme, ni rien d’autre d’ailleurs… c’est juste l’évidence des faits.

Du coup, la discussion sur l’aspect #moral de la Religion, surtout s’il s’agit des versions sécularisées de la #Religion ( #Humanisme, #Féminisme, #phobophobismes etc…) tombe un peu à plat : c’est plutôt le #Platonisme sous-jacent du #Souverain #Bien qui est en cause…

C’est au fond un reproche à #Platon : donner à croire que ses #Idées sont de ce monde. Par conséquent, qu’on peut y codifier juridiquement le #Bien et le #Mal. Non, la Justice humaine est une chose, la « Justice » divine, une autre : ce n’est que par #analogie de proportion qu’on appelle #Jugement dernier, la #Parousie.

Ce sont les #moralistes, les #politiciens etc… qui ont besoin de codes moraux pour soumettre et canaliser le troupeau : les #Torah, #Décalogue et autres #Sharia etc… et même des perspectives libératrices de l’ #Eschatologie (la « fin des temps » ) au besoin pour mener de très longues guerres : #Messianisme #Juif, puis #Sioniste, #Croisades #Chrétiennes, #Jihadisme #Musulman etc…

Mais, comme dirait #Sartre : « d’un Indicatif, on ne peut déduire un Impératif « .

On demande à la Religion de porter les bagages du #Temporel. Pourtant Jésus disait : « Il faut rendre à #César ce qui est à César ». Les Religions qui prétendent au Temporel sont des #mysticismes (des #mystifications ) #politiques. Il y en a plein, et même celles qui ne sont pas construites pour cela peuvent être détournées vers cela. Le résultat est systématique : elles subissent les aléas du Temporel et en meurent.

Je maintiens qu’il existe des Religions intemporelles : celles-là même qu’un #Guénon aurait appelé #TRADITION. Mais à ceci près qu’elles devraient, pour garder ce titre, être HORS du Temporel. ce qui n’est manifestement pas le cas du Christianisme, malgré le message de son fondateur. Ni a fortiori du #Judaïsme ou de l’ #Islam ; qui sont dès le départ des codes juridiques (Torah, #Talmud, Sharia).